Le mensonge sur le coronavirus et la surveillance totale

« Renoncer à sa liberté, c’est renoncer à sa qualité d’homme, aux droits de l’humanité, même à ses devoirs » J. J. Rousseau

Quelle est la dose d’émotion dont notre société a besoin pour se laisser influencer par une telle mise en scène ? Pour atteindre ce but, la peur et la panique sont les meilleurs ingrédients permettant de déclencher une hystérie collective.

Ce que nous vivons tous actuellement avec cette pandémie, nous montre, combien il est facile de restreindre soudainement notre liberté. Surtout, lorsque les statistiques douteuses de décès sont bien inférieures au nombre de ceux causés par d’autres maladies récurrentes, comme la grippe, la pollution de l’air etc., je remets totalement en question la légitimité actuelle de la gouvernance exécutive dans ce monde.

Grâce à une forte influence scientifique, les politiciens*nes s’appuient sur l’avis de soi-disant experts de toutes sortes, dont le savoir se doit d’être remis en question. Oui, nous ne sommes plus vraiment éloignés du totalitarisme global. Il est étonnant de constater la facilité par laquelle les citoyens*nes (du monde) supportent tout cela. Avec un taux de mortalité selon les régions du monde d’environ 3,25 à 7,03 pourcent, il n’est probablement pas du tout question d’un taux de mortalité massif, n’est-ce pas ? En Allemagne, 285.332 cas testés positifs ont été enregistrés à ce jour et seulement 9.385 décès (1), soit un taux de mortalité d’un peu moins de 4,0 pourcent. Chaque année, 8,8 millions de personnes meurent prématurément dans le monde des conséquences suite à la pollution atmosphérique. Maintenant, il faut commencer à se poser solidement des questions.

Oui, j’ai peur. Peur pour notre avenir commun. En très peu de temps, toutes nos structures sociales ont été tout simplement détruites. C’est pourquoi, j’ai décidé de rédiger un dossier sur un mensonge répandu par nos dirigeants.

Il se compose de sept parties et détaille les véritables raisons se dissimulant derrière le COVID-19, qui sont très étroitement liées à un nouvel ordre mondial. N’interprétez pas le mot « ordre mondial » d’une manière douteuse, car je ne veux pas du tout trouver un bouc émissaire. Ce n’est pas du tout mon objectif, car une concentration du pouvoir entre quelques mains n’a rien à voir, ni avec l’origine, encore moins avec l’orientation religieuse ou l’appartenance à une association particulière.

(1) Nombre de contaminés et de décès mondiaux suite au virus du corona le 29 septembre 2020 https://who.sprinklr.com

Téléchargez ici la version complète de ce dossier en format PDF.

Für die deutsche Fassung klicken Sie bitte hier.

Schreibe einen Kommentar

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind mit * markiert.

Diese Website verwendet Akismet, um Spam zu reduzieren. Erfahre mehr darüber, wie deine Kommentardaten verarbeitet werden.