Le mensonge sur le coronavirus et la surveillance totale

2. Comment fut créer la mise en scène qui mena à la crise actuelle et pourquoi

Ce que l’élite et nos politiciens*nes savaient déjà sur les coronavirus et ont tenu en partie secret, c’est le scénario (1) qui a conduit à la crise actuelle. Ce scénario a déjà été créé il y a bien des années maintenant. Il y a exactement sept ans, celui-ci a été présenté au Bundestag : « L’analyse des risques dans le domaine de la protection civile » (2). Ce texte traite d’un hypothétique agent pathogène, le Modi-SRAS. Mais tout dans ce scénario semble être tellement réaliste : un exemple actuel d’un nouvel agent pathogène est un coronavirus qui n’est pas étroitement lié au SRAS-COV. Ce virus a été détecté chez six patients depuis l’été 2012, dont deux sont décédés.

Dans ce scénario, il est évoqué que rien qu’en Allemagne, durant les trois premières années de la pandémie, 78 millions de personnes tombent malades. L’infection cause 7,5 millions de décès. Il est également question de restrictions de nos droits fondamentaux. Aujourd’hui, nos droits fondamentaux sont plus que jamais en danger. En public, le port d’un masque (3) ou d’une protection buccale et nasale ne conduit pas nécessairement à l’endiguement de la transmission des virus et des bactéries, mais a irrémédiablement provoqué une distanciation (a)sociale. Bien au contraire, les dommages causés à la santé (hypoxémie) durant le port du masque peuvent être plus importants que la protection espérée. La question de savoir si une personne est morte du virus ou avec le virus reste dans de nombreux cas sans réponse.

Vous vous souvenez de septembre 2001 ? Lorsque les Twin Towers se sont effondrées à New York. C’était un avant-goût de ce que l’élite nous sert aujourd’hui. Pouvez-vous vraiment imaginer que cette catastrophe s’est produite de la manière dont les médias nous l’ont racontée (4) ? Pourquoi ? À l’époque, les États-Unis avaient besoin d’une bonne raison pour envahir l’Irak. Comment ? Oui, l’Irak a beaucoup de pétrole, vraiment beaucoup de pétrole, et, ce pays a été évalué comme superpuissance pétrolière (5). Dans ce contexte, je veux juste vous démontrer comment les médias manipulent l’information.

Puis la crise financière de 2008 est apparue ; celle-ci n’étant pas vraiment une crise en soi. Beaucoup de personnes très riches avaient perdu leurs avoirs en bourse (surtout avec les fonds spéculatifs ou la spéculation immobilière) et ne voulaient pas payer leurs propres dettes. Pensez-vous sérieusement que cette crise a permis de réguler le système financier ? Au contraire. Les dettes ont été socialisées (6). En clair, cela signifie que vous et moi avons remboursé les dettes. Ainsi, les riches pouvaient recommencer à jouer tout comme auparavant.

Oui, mais qu’est-ce que le COVID-19 a à voir avec ces questions ? Beaucoup, même beaucoup plus que vous ne pouvez l’imaginer. Déjà durant le quatrième trimestre 2019, les médias avaient prédit une récession qui ne tarderait pas à se produire. Le grand problème était le suivant : comment les médias pouvaient-t-ils être en mesure de nous « vendre » sans aucune raison apparente un ralentissement économique poudroyant déjà à l’horizon ? De toute manière, fin 2020 ou au plus tard début 2021, une récession se serait produite (7). Alors, il fallait une belle mise en scène pour nous faire avaler plus facilement la pilule amère de cette prochaine récession économique. C’est la raison pour laquelle, depuis la fin du mois de février, les médias officiels vous bombardent d’informations sur cette fausse pandémie. Et, cela a fonctionné et continuera malheureusement à fonctionner. La différence avec les autres « crises » est que celle-ci a convié plus de quatre milliards de personnes dans le monde à être presque toutes assignées à résidence. Il s’agit d’une méthode éprouvée qui, en 1938, a déjà connu son pendant avec La guerre des mondes (8) d’Orson Wells. Bien sûr, cette méthode a également, sans aucun scrupule, déjà été mise en œuvre par le régime nazi.

À mon avis, une situation de panique comme celle que nous connaissons aujourd’hui a atteint des sommets que je n’aurais jamais pu imaginer auparavant. Je pensais que les citoyens*nes allaient finalement remettre les faits en question. Rien de tout cela. Tout le monde s’emballe, sans savoir exactement ce qu’il advient et ce qu’il adviendra de ses faits, si les restrictions de nos libertés sont justifiées ou non.

« Nul n’est libre s’il n’est maître de lui-même » Matthias Claudius

(1) Das Corona-Drehbuch: Seit Jahren bekannt https://www.rationalgalerie.de/home/das-corona-drehbuch-seit-jahren-bekannt
(2) „Risikonanalyse im Bevölkerungsschutz
(3) Coronakrise: Eine bedrohliche Entwicklung für die Grundrechte https://www.heise.de/tp/features/Coronakrise-Eine-bedrohliche-Entwicklung-fuer-die-Grundrechte-4713370.html
(4) COVID-19: A Pretext for World Government and Totalitarianism https://kurtnimmo.blog/2020/04/06/covid-19-a-pretext-for-world-government-and-totalitarianism/
(5) Neue Schätzung erklärt Irak zur Ölsupermacht https://www.welt.de/wirtschaft/energie/article10071325/Neue-Schaetzung-erklaert-Irak-zur-Oel-Supermacht.html
(6) Du hast keinen Durchblick, was da 2008 eigentlich passiert ist? Probier’s mal mit diesem FAQ https://www.fluter.de/finanz-und-bankenkrise-einfach-erkl%C3%A4rt
(7) 1 von 500.000: Führende Epidemiologen berechneten das Sterberisiko durch COVID-19 https://www.heise.de/tp/features/1-von-500-000-Fuehrende-Epidemiologen-berechneten-das-Sterberisiko-durch-COVID-19-4709923.html
(8) Mars attacks! War of the Worlds restaged for ‚fake news‘ era https://www.theguardian.com/stage/2018/dec/11/war-of-the-worlds-new-diorama-theatre-london-orson-welles-donald-trump

Schreibe einen Kommentar

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind mit * markiert.

Diese Website verwendet Akismet, um Spam zu reduzieren. Erfahre mehr darüber, wie deine Kommentardaten verarbeitet werden.